Exposition CAROLO RUE à la MPA

La Maison Pour Associations et le CPAS de Charleroi ont le plaisir de vous inviter au vernissage de l’exposition organisée par CAROLO RUE.

CAROLO RUE est une équipe pluridisciplinaire qui vient en aide aux personnes les plus démunies ayant investi la rue comme lieu de vie. Cette équipe mobile maintient un contact avec un public fortement désinstitutionnalisé afin de les accompagner vers les services adéquats.

Au sein de ce public en grande précarité sociale du projet Activ’Actions (service CAROLORUE) se trouvent de véritables artistes qui exposeront pour la première fois leurs œuvres.

Après des mois d’activités de revalorisation sociale au travers des activités artistiques, il est temps de valoriser un travail qui mérite d’être observé par le public.

 

QUAND ?

Vernissage le lundi 29 avril de 12h à 14h

OÙ ?

Maison Pour Associations
Route de Mons 80
6030 Marchienne-au-pont

POUR QUI ?

Tout le monde !
Donc : vous, nous, vos collègues, voisins, amis, etc.

PRIX ?

C’est gratuit ! Nous vous proposerons même divers rafraîchissements et amuse-bouches !

COMBIEN DE TEMPS ?
Le vernissage aura lieu le 29 avril en journée mais l’exposition restera ouverte à tous dans le hall d’entrée de la MPA tous les jours de 8h30 à 16h30 jusqu’au 17 mai.

 

        La Maison Pour Associations, partenaire de vos projets d’exposition – plus d’infos : www.mpa80.be/espace-expo/

Code des sociétés et associations

C’est fait, le nouveau code des sociétés et associations est applicable au 1er janvier 2020. 

Mais concrètement, que cela signifie-t-il ?

Cela signifie que toute une série de mesures viennent d’être prises et que la loi de 1921 qui statuait sur le milieu associatif n’existera bientôt plus.

Ces changements comportent notamment la possibilité pour une association qui le souhaiterait d’adopter une activité commerciale via l’extension de son objet social.

En résumé, que dois-je faire ou savoir quand je suis une ASBL ?

Vous devez retenir que :

  • Toutes les asbl sans exception doivent adapter leurs statuts avant le 1er janvier 2024;
  • Dès le 1er janvier 2020, tout changement de statut devra obligatoirement être mis en conformité avec le nouveau code;
  • Les associations qui souhaitent exercer une activité commerciale peuvent procéder à une modification statutaire dès le 1er mai 2019.

Je crois avoir compris mais c’est pas vraiment clair pour moi, qui peut m’aider ?

Vous pouvez toujours contacter notre juriste Mélodie qui se fera un plaisir de vous accompagner dans ces démarches.

 

Nous sommes prêts à vous accueillir et vous accompagner !

 

Appel à sponsors – Mérites Associatifs 2019

L’initiative est née d’une volonté de la Maison Pour Associations de récompenser les associations qui se distinguent par leurs actions globales et/ou par un projet particulier.


Le choix n’est jamais simple, tant le monde associatif regorge de créativité, d’innovation, d’originalité et de passion.


Les Mérites Associatifs, ce sont des chiffres:

une 11ème édition en 2019,
• un peu plus de 120 Mérites remis depuis 2009,
• plus d’une centaine de différentes associations soutenues,
• des milliers d’euros offerts par des sponsors privés et versés en intégralité aux lauréats !

En plus de 10 ans d’existence, les Mérites associatifs, ce sont aussi et surtout de belles histoires, de belles rencontres et plusieurs « success stories ». Les ASBL naissantes comme les plus anciennes, les « institutions » comme les associations de fait, toutes ont leurs chances face à un jury composé de représentants des secteurs économique, associatif et de la communication.
Cette année, nous célébrons la onzième édition ce 6 juin 2019, la barre des 10 ans est officiellement passée et c’est l’occasion pour la Maison Pour Associations de mettre les bouchées doubles afin d’offrir une cérémonie encore plus grandiose que les 10 dernières !

 

Réforme Jeholet : La mort des CISP et le danger pour l’associatif !

Comment le ministre wallon de l’Emploi et de la Formation, Pierre-Yves JEHOLET, met-il en grand danger les formations Socio-Professionnelles développées par les 157 CISP en Wallonie ? 

Qui est concerné ?

  • Les CISP
  • Les CPAS
  • Les MIRE
  • Le secteur associatif en général
  • Les SAACE
  • Les PMTIC

ET CONCERNANT LES CISP ?

  • 157 structures
  • 2000 emplois directs
  • 16 000 personnes encadrées par an !
  • Toutes les autres structures dépendantes de l’économie sociale et des structures de formations de base

Mais quel est donc le problème de cette fameuse « réforme Jéholet » ?

Outre les impacts réels au niveau de l’emploi du secteur associatif en général, les Centres d’Insertion Socio-Professionnelle seront particulièrement touchés par cette réforme qui risque de dénaturer en profondeur les objectifs menés par ces structures.  Ce changement de règles (pour les dépenses éligibles) en plein milieu du programme (Règles initialement prévues jusqu’à 2022) pose beaucoup de questions. On parle de :

  • Déduire les recettes créées du subside reçu ;
  • Forfaitiser les frais de fonctionnement à 10% du subside
  • Budgétiser les heures assimilées (heures d’accompagnement dans les démarches sociales) à 10% par personne

L’équivalent donc d’un changement radical de ce sur quoi les structures travaillent depuis des années et à contre-courant de ce qui est budgétisé jusque 2022.

Deux associations carolos ont décidé de se mobiliser pour sauver leurs activités et celles des autres CISP !

Les cas « AVANTI » et « QUELQUE CHOSE À FAIRE »

A peine quelques centaines de mètres séparent ces deux structures de Charleroi : l’ASBL Avanti et l’EFT Quelque Chose A Faire. Ces deux organisations partagent de nombreux points communs depuis toujours (elles travaillent toutes les deux dans l’insertion socio-professionnelle) mais un tout nouveau point vient de se rajouter :

Une très grande inquiétude quant à leurs devenirs respectifs.

En effet, l’un est un centre de formation professionnelle, l’autre une entreprise de formation par le travail et tous deux (comme les 155 autres CISP de Wallonie) risquent de vivre un changement de législation qui empêchera simplement le maintien du fonctionnement de leurs structures.

AVANTI

A AVANTI, située à Marchienne-au-Pont, l’association accueille chaque jour, de 8H30 à 16H30, 24 personnes (stagiaires), éloignées de l’emploi, peu qualifiées, en situation de précarité sociale et économique. Des personnes qui veulent :

  • Découvrir et acquérir des compétences professionnelles de base en participant aux 4 ateliers de formation (bois, métal, permaculture, régie son et lumière) pour ensuite préparer leur projet professionnel.
  • La pédagogie individualisée s’inspire de la “pédagogie du projet” avec comme caractéristiques d’utilité des projets, la création artistique, la mise en place d’alternatives en matières d’alimentation (permaculture), de développement durable. AVANTI, un modèle de transition à Charleroi ?
  • Avec l’accompagnement de l’équipe sociale et du réseau de partenaires et de bénévoles (médecins, psychologies, …), effectuer toute démarche (sociale, logement, dettes, administrative, de santé, …).

Pour réaliser ces missions, chaque centre agréé par la Région Wallonne, perçoit un subside au prorata d’un nombre x d’heures de formation à réaliser. Ce subside ne couvre, pour aucun centre, l’entièreté des dépenses. A AVANTI, ce subside couvre 75% à 80% de leurs dépenses.  Ils doivent donc trouver d’autres sources de financement pour couvrir les 20 à 25% restants.

QUELQUE CHOSE À FAIRE

Située sur le site de Monceau-Fontaines, l’entreprise de Formation par le Travail adapte ses méthodes pédagogiques, sociales et professionnelles aux stagiaires : ils travaillent sur chantier réel avec des équipes pluridisciplinaires, psychologues, assistants sociaux, criminologues et des formateurs professionnels dans les métiers du bâtiment sous le principe du compagnonnage. En permanence avec des entreprises où leurs stagiaires peuvent s’initier ou se perfectionner en fonction de leur niveau et de leur parcours, chaque formation est individualisée. Ils essaient d’incarner le chainon manquant entre l’enseignement et le monde professionnel. Quelque Chose A Faire accueille environ 60 stagiaires en entrée permanente. Notons que les subventions actuelles ne couvrent que 50% des dépenses. 

INTERVIEW DE MONSIEUR JACQUES HOCQUET, DIRECTEUR DE QUELQUE CHOSE À FAIRE :

Pouvez-vous nous dire ce qu’est un CISP ?

« Nous sommes des Centres d’Insertion « Socio-Professionnelle ». Dans ce nom se trouve notre particularité : nous nous occupons des personnes fragilisées et éloignées de l’emploi, victimes de notre enseignement à vision unilatérale qui convient, certes, à une partie de la population mais malheureusement pas à tous. »

Le FOREM et L’IFAPME ne font-ils pas la même chose?

« Le FOREM et l’IFAPME s’occupent d’insertion ou de réinsertion professionnelle. Nous ne travaillons donc pas avec le même public. Nous sommes pourtant bien moins financés que ces organismes. Monsieur JEHOLET ferait mieux de favoriser des actions communes entre partenaires du secteur pour que tout le monde réfléchisse et unisse leurs expertises au profit de bénéficiaires demandeurs d’emploi qui sont, cette fois, les victimes d’une politique électoraliste. Les CISP travaillent déjà entre elles au profit des bénéficiaires en fonction des problématiques rencontrées par ceux-ci. Mais encore une fois, cela dérange. Et Monsieur Jeholet ne financera plus les stages entre partenaires. »

Pourquoi dites-vous que vous êtes bien moins financés que d’autres secteurs ?

« C’est très simple : nos frais de fonctionnement sont pris en charge en partie par notre subvention. L’autre partie du financement provient des produits et recettes réalisés sur nos chantiers. Avec ce nouvel Arrêté, tout produit ou recette lié à nos actions sera directement déduit de nos dépenses éligibles. Nous avons simulé cette mesure sur les années 2017 et 2018. Le verdict ne s’est pas fait attendre : il nous manque plus de 300000€ sur ces deux années uniquement à cause de cette mesure. Mais ce n’est pas tout.

Notre public étant très fragilisé, il bénéficie au sein des CISP de mesures leur permettant de se mettre en ordre de façon administrative. Dorénavant, ces mesures seront encore rabotées. Simulation faite, cela correspond à 70000€/an de perte pour notre fonctionnement. Et je passe d’autres mesures tout à fait absurdes… »

Pourrez-vous continuer vos activités avec ces mesures ?

« Nous sommes difficilement en équilibre, parce que trop peu subventionnés. Nous sommes pourtant d’utilité publique. Alors, avec ces mesures en l’état, c’est la faillite assurée. Et si l’on resserre un tant soit peu ces mesures alors que nous sommes déjà en asphyxie, cela nous supprime toute autonomie de gestion en nous rendant dépendants des subventions publiques à l’instar « d’une perfusion, comme de la drogue pour un junkie » pour reprendre les paroles de Bart De Wever parlant des Wallons. Voulons-nous lui donner raison ? Est-ce donc cette image là que nous voulons montrer de la Wallonie ? »

Le service Citoyen débarque… à la MPA !

L’asbl Plateforme pour le Service Citoyen vient s’installer à Charleroi dans les locaux de… La MPA ! Une véritable opportunité pour les associations et les jeunes carolos!

 

Le Service Citoyen renforce l’implication des jeunes dans la société. Il correspond à un engagement à plein temps d’une durée continue de six à douze mois. Il est accessible à tous les jeunes de 18 à 25 ans et leur assure les moyens de subvenir à leurs besoins pendant cette période. Une asbl peut accueillir un jeune qui y accomplira une mission sous la surveillance d’un tuteur.

Vous voulez en savoir plus ?

Nous vous proposons de rencontrer les représentants de la plateforme pour le service citoyen.

 

QUAND ?

Le 5 avril de 10 à 12h

OÙ ?

Maison Pour Associations
Route de Mons 80
6030 Marchienne-au-pont

POUR QUI ?

  • Toute personne curieuse d’obtenir des informations sur le service citoyen
  • Les associations qui souhaiteraient accueillir un jeune en service citoyen
  • Tout jeune qui souhaiterait accomplir un service citoyen

COMBIEN ?

C’est gratuit ! (Inscriptions par mail souhaitées)

Petite restauration prévue

PLUS D’INFOS ?

C’est ici que ça se passe !

 

Inscrivez-vous

Offre de bénévolat – D’cole

Description de l’association

 

Nom de l’ASBL : D’Cole – Maison de quartiers

Secteur d’activité : Ecole de devoirs – ateliers interculturels – projets participatifs ) formation FLE & citoyenneté

Missions de l’asbl :

Notre association veut favoriser la mixité sociale et le vivre-ensemble. Nous avons pour vocation d’être un service de proximité où chacun peut trouver une série d’activités en fonction de son âge et de ses préoccupations : accueil, formation, animation, accompagnement individuel.

Personne responsable :

Lisa Bulinckx, coordinatrice socio-culturelle, chargée de projets

Contacts :

071/41 35 83
0495/ 79 54 85
asbldcole@gmail.com

Le poste et les activités proposées

 

Intitulé du poste : Bénévole en école de devoirs

Fonction du bénévole :

  • Encadrer un groupe de 4 enfants (de 6 à 12 ans) avec soutien scolaire et remédiation
  • Participer aux activités proposées aux enfants
  • Participer aux projets de l’école de devoirs
  • Participer à des réunions de suivi trimestrielles

Lieu et adresse de prestation :

Rue Jules Loriaux 13 (sous-sol du batiooment)
6040 JUMET

Période et horaires de prestation :

De 15h15 à 17h30, le lundi, le mardi ou le jeudi

Le profil du bénévole

 

Formation(s) : 

Professeur, instituteur, éducateur, animateur, etc. (facultatif)

Expérience(s):

Encadrement d’enfants (facultatif)

Compétence(s):

Aider les enfants pour leurs devoirs, encadrer un groupe d’enfant (facultatif)

Qualité(s) :

  • Être à l’écoute
  • Sociable
  • Aime le travail en équipe

Défraiement, assurances, convention

 

Défraiement du bénévole : Aucun

Assurance(s) souscrite(s): FIDEA SA

Convention de volontariat :

Les bénévoles s’engagent pour une durée déterminée, ils s’engagent à respecter le ROI et à nous fournir au besoin leur diplôme. Nous demandons également un certificat de bonne vie et mœurs.

 

Mérites Associatifs 2019 : Et si c’était vous ?

La Maison Pour Associations a le plaisir de vous inviter à sa 11ème édition de la Cérémonie de remise des Mérites Associatifs.

Cette nouvelle édition aura lieu le 6 juin 2019 à 19h à la MPA.

Chaque année la Maison Pour Associations récompense des associations pour la qualité et l’originalité de leurs projets.

Les ASBL naissantes comme les plus anciennes, les institutions comme les associations de fait auront leur chance de remporter un prix. Un jury composé de représentants des secteurs économique, associatif, sportif et de la communication élira les lauréats de la Cérémonie.

Mais, la Cérémonie des Mérites Associatifs ne serait pas celle que nous connaissons tous sans …. la petite nouveauté annuelle.

En effet, pour cette édition 2019 , il vous est désormais possible de déposer votre candidature spontanément afin de concourir pour les différentes catégories de Mérites Associatifs !

L’association de l’année… Et si c’était vous ?

Les candidatures sont cloturées !

Candidature pour la Cérémonie des Mérites Associatifs 2019

 

 

Exposition « De nos arbres… » de Michel Gilbert

Espace Environnement asbl et la Maison Pour Associations vous invitent à découvrir les dessins que Michel Gilbert ramène quotidiennement de ses balades dans les bois de nos alentours.

Les dessins et lithographies de Michel Gilbert nous plongent dans la nature ordinaire de la vallée de la Sambre et des bois tout proches. Ses œuvres nous invitent à partir à la rencontre de ces paysages et de ces atmosphères à la fois chaleureuses et mystérieuses.

A propos d’Espace Environnement :

Espace Environnement est une association composée d’une équipe pluridisciplinaire de 30 personnes. Elle est située à Charleroi, est active partout en Wallonie et dans le Nord de la France. Elle soutient les actions et projets des citoyens qui s’efforcent d’améliorer leur milieu.

QUAND ?

L’exposition reste ouverte à tous dans le hall d’entrée de la MPA en semaine de 8h30 à 17h00 jusqu’au 22 avril !

OÙ ?

Maison Pour Associations
Route de Mons 80
6030 Marchienne-au-pont

POUR QUI ?

Tout le monde !
Donc : vous, nous, vos collègues, voisins, amis, etc.

PRIX ?

C’est gratuit !

Le registre des membres

Une obligation…

L’association doit tenir un registre des membres.

Un registre…

Un registre est en principe un cahier relié dans lequel les membres sont inscrits en fonction de leur date d’admission dans l’asbl.

De membres effectifs…

Les membres adhérents ne doivent pas être repris dans le registre.

Une responsabilité…

La tenue du registre est de la responsabilité du conseil d’administration.

Des mentions obligatoires…

Le registre reprend :

Lire plus