Bagic 2016-2018 à Charleroi: séances d’info

A partir du 4 octobre prochain, la Maison Pour Associations accueillera une nouvelle session du BAGIC, le brevet d’aptitude à la coordination de projets d’organismes culturels et socioculturels. Une formation de 2 ans pour développer ses capacités de gestion dans les secteurs culturels et associatifs.

Les associations occupent une place importante dans la société. Leurs activités, quelles qu’elles soient, complètent utilement les offres privées et du secteur public. En Belgique, 446.500 personnes sont d’ailleurs employées dans une institution sans but lucratif. Dans ce secteur, comme dans d’autres, il est donc nécessaire de rester performant et d’accroître en permanence ses compétences. C’est ce que propose le Centre d’Information et d’Education Populaire (le CIEP) à travers le BAGIC (brevet d’aptitude à la coordination de projets d’organismes culturels et socioculturels), une formation de 2 années centrée sur la gestion de projet, la gestion financière et le management à destination des porteurs de projets associatifs et culturels.

Le BAGIC s’adresse à tous les profils (animateurs, coordinateurs, chargés de projets,…) de tous les secteurs (mouvement d’éducation permanente, centre culturel, organisation de jeunesse ou d’aide humanitaire,…). Ce qui fait d’ailleurs en partie sa richesse puisque la formation mélange théories, pratiques et échanges entre participants. A l’issue de la formation, le brevet est délivré par la Direction générale de la culture – Fédération Wallonie Bruxelles.

La session 2016-2018 démarrera le 4 octobre prochain à la mpa, à raison d’une journée de formation par semaine (le mardi), pour un minerval de 200€ (remboursement intégral pour les membres de la commission 329 via le fond 4 S) ; La formation donne droit aux congés éducation payés.

Des séances collectives d’information sont organisées cet été. Les prochaines auront lieu les 13 & 20 septembre à 16hà la mpa (Route de Mons, 80 – Marchienne-au-Pont).

Plus d’infos :

Lahcen Ait Ahmed (animateur CIEP) : 0485/676.598

Bagic2016_2018

Retour sur le colloque « Vivre en friches »

Le 24 mai dernier, au milieu du tumulte des activités proposées dans le cadre du Festival MAI’tallurgie 2016, le colloque « Vivre en friches », organisé par la mpa et Espace Environnement a proposé, le temps d’une matinée, de s’arrêter pour réfléchir, échanger, chercher des solutions sur cette thématique.

Situées au cœur de la ville ou à la périphérie, les friches sont les symboles d‘un passé industriel et les témoins d’une économie en mutation. Elles sont un enjeu pour nos villes en quête de développement durable. Enjeu environnemental, enjeu économique mais aussi enjeu social. Ce colloque interactif a proposé de placer l’humain au cœur des friches et, au travers d’expériences d’ici et d’ailleurs, de voir comment les citoyens s’approprient l’espace libéré ou l’espace revisité. Partant du postulat qu’une reconversion réussie est une reconversion adoptée par les citoyens, nous nous questionnerons sur la manière d’atteindre cet enjeu social et tenterons de dégager des recommandations, présentées sous une forme originale et ludique.

Pour entrer dans le vif du sujet, six expériences différentes ont été présentées, deux carolos et quatre « extérieures » :

 

1/ Association Non lieu qui mène une série de projets visant à la mise en valeur des anciennes cheminées d’usine et à la réappropriation de ce patrimoine par les habitants et acteurs locaux dans la région de Roubaix – Lille – Tourcoing


2/ Dynamique citoyenne autour du HF n°4 : Une commission citoyenne a été créée pour sauver et valoriser le Haut-Fourneau 4 (Marcinelle) suite à sa fermeture définitive du site. Parallèlement, une commission a été mise en place par la Ville pour proposer les éléments patrimoniaux intéressants situés sur le site sidérurgique à préserver.

HF4_Jean-Louis_Delaet

 


3/ Commons Josaphat, plate-forme indépendante d’habitants de quartier, de militants et d’associations dont le but est que le site Josaphat, une friche à cheval sur Schaerbeek et Evere, soit développé en bien commun.

Dominique_Nalpas_Commons_Josaphat

 


4/ Le Martinet (zone Natura 2000), expérience de mobilisation citoyenne et de collaborations publiques, en perpétuelle évolution.

Martine_Piret_Martinet

 


5/ Meta-morphosis qui a réalisé un projet autour de l’ancien charbonnage du Hasard à Cheratte, concrétisé notamment par la publication d’un ouvrage « Ceci n’est pas que du patrimoine », des expositions, des capsules vidéo, un site internet.

 


6/ Le projet « Cart’ier Fives Hellemes » (Interphaz) qui vise la création, par les habitants, d’une carte interactive touristique de ces deux quartiers de Lille ancrés dans un vaste projet de réhabilitation urbaine (Friches Fives – CAIL)

 

Stéphanie_Bost_Interphaz

La Journée internationale de la Tolérance à Charleroi en images

Avec quelques 450 participants, l’édition 2015 de la Journée internationale de la Tolérance made in Charleroi a remporté un vif succès.

Dans un contexte déjà difficile, notamment suite au traitement médiatique de l’arrivée massive de réfugiés en Belgique, et juste après les attaques terroristes qui ont touché Paris, la rencontre revêtait un caractère particulier.

Les animations ont ainsi été quelques peu modifiées, afin d’être plus à l’écoute des craintes et questionnements des enfants et du public adulte. Malgré tout, l’ambiance était dynamique et conviviale et les échanges nombreux. La sensibilisation autour de lutte contre les discriminations se poursuit à travers plusieurs Résonances, proposées par le Secteur 42, Vivre Ensemble et L’Afrique en Livres.

Site Internet

Facebook

Contact

Journée internationale de la tolérance à Charleroi : les discriminations en 2015, une réalité de tous les jours !

Le lundi 16 novembre dernier se déroulait à Charleroi, la Journée internationale de la Tolérance. L’occasion pour nous de faire le point sur les nombreuses discriminations auxquelles une grande partie de la population doit faire face chaque jour.

Patrick Charlier (Directeur du Centre interfédéral pour l’égalité des chances), Christine Mahy (Secrétaire générale du Réseau Wallon de Lutte contre la Pauvreté), Alice Baudine (Administratrice générale de l’Agence Wallonne Pour l’Intégration des Personnes Handicapées), Thierry Tournoy (Directeur du Centre Régional d’Intégration de Charleroi), Verlaine Berger (Fédération Wallonne des associations LGBT), Ariane Estenne (Bureau d’étude de Vie Féminine) et Bernard De Vos (Délégué Général aux Droits de l’Enfant) nous en disent plus sur ces nombreuses discriminations qui, en 2015, ne devraient plus être d’actualité.

Site Internet

Facebook

Contact

 

La journée internationale de la tolérance à Charleroi

Son passé d’immigration et son présent tourné vers l’innovation font de Charleroi une ville multiculturelle, un terreau de diversité et de mélange des genres où l’égalité reste un enjeu majeur.

Plusieurs acteurs socio-culturels carolos ont donc profité de la Journée Internationale de la Tolérance – le 16 novembre – pour remuer les consciences, à travers une série d’animations et d’événements.
Mais, en 2015, une Journée consacrée à la Tolérance a-t-elle encore du sens ? La réponse avec Christine Mahy (Secrétaire générale du Réseau Wallon de Lutte contre la Pauvreté), Patrick Charlier (Directeur du Centre interfédéral pour l’égalité des chances), Alice Baudine (Administratrice générale de l’Agence Wallonne Pour l’Intégration des Personnes Handicapées), Thierry Tournoy (Directeur du Centre Régional d’Intégration de Charleroi), Verlaine Berger (Fédération Wallonne des associations LGBT), Ariane Estenne (Bureau d’étude de Vie Féminine) et Bernard De Vos (Délégué Général aux Droits de l’Enfant).

Programme

Charleroi et son capital citoyen, sur le terrain… : Annick Marchal

Le samedi 17 octobre dernier, l’échevinat des Quartiers et l’ensemble de la Division Prévention Quartiers de la Ville de Charleroi organisaient un colloque au Château de Monceau. L’occasion pour tous les acteurs (citoyens, secteur associatif, professionnels de l’administration, mandataires communaux) investis dans des démarches de participation citoyenne de partager leurs expériences et de créer des liens.

Après l’avis de l’expert, Jean-Benoît Pilet, Professeur de science politique, Président du département de science politique à l’Université Libre de Bruxelles, nous avons récolté le témoignage d’une personne de terrain, Annick Marchal, Chargée de mission à l’Espace Environnement.

Plus d’infos sur les Conseils de participation

Facebook

 

Charleroi et son capital citoyen, l’avis de l’expert : Jean-Benoît Pilet

Le samedi 17 octobre dernier, l’échevinat des Quartiers et l’ensemble de la Division Prévention Quartiers de la Ville de Charleroi organisaient un colloque au Château de Monceau. L’occasion pour tous les acteurs (citoyens, secteur associatif, professionnels de l’administration, mandataires communaux) investis dans des démarches de participation citoyenne de partager leurs expériences et de créer des liens.

A cette occasion, nous avons interviewé Jean-Benoît Pilet, Professeur de science politique, Président du département de science politique à l’Université Libre de Bruxelles.

Plus d’infos sur les Conseils de participation

Facebook

Charleroi et son capital citoyen : zoom sur les Conseils de participation, un projet pilote à Charleroi

Le samedi 17 octobre dernier, l’échevinat des Quartiers et l’ensemble de la Division Prévention Quartiers de la Ville de Charleroi organisaient un colloque au Château de Monceau. L’occasion pour tous les acteurs (citoyens, secteur associatif, professionnels de l’administration, mandataires communaux) investis dans des démarches de participation citoyenne de partager leurs expériences et de créer des liens.

Voici une présentation des Conseils de participation mis en place à Charleroi.

Quand les citoyens, le politique et l’administration travaillent ensemble, cela donne des initiatives innovantes couronnées de succès.

Facebook

Wow is Now : des objets innovants d’aujourd’hui et de demain au Bois du Cazier

Saviez-vous que les premières machines à vapeur et les rails apparaissent dans les charbonnages avant de révolutionner l’industrie et la société ?

Proposée au Bois du Cazier dans le cadre de Mons 2015, l’exposition « WOW IS NOW », présentée il y a deux ans à l’Atomium, s’inscrit dans cet esprit pionnier et actualise la thématique en explorant ce qu’est aujourd’hui l’innovation, avec trois objectifs en fil rouge : Comprendre, créer et entreprendre.

Elle se veut didactique, interactive et ouverte à un large public avec une attention particulière pour les étudiants de fin du primaire et du secondaire.

Plus d’infos

Page 1 sur 41234